mardi 27 juin 2017

CO-OP 6 curratum au moulin Fayvon à La Courneuve le samedi 1er Juillet


CO-OP 6 Curatum   qu'est ce que c'est ?  

"Curatum"= prendre soin en latin 

L'association FACE et l'artiste Monte Laster vous propose de découvrir, d'apprendre à connaitre les plantes qui poussent autour des six routes de La Courneuve, de les récolter  de les mettre sous presse et de découvrir, avec Frances Brown - de l'association de phytologie de Londres , l'usage et les spécifités de chacune de ces plantes .

RDV au Moulin Fayvon  pour celles et ceux qui ne connaissent  ce lieu magique , c'est une belle occasion de le découvrir) samedi 1 ier juillet de 17 H 30 à 19 H 30 





mardi 6 juin 2017

Le Parti Poétique s'installe sur la ferme et les terres de René Kersanté à St-Denis

Tout le monde connait le Parti Poétique, le collectif d'artistes rassemblés autour d'Olivier Darné précurseur de l'apiculture urbaine producteur du fameux miel béton, mais aussi d'une réflexion et d'actions pédagogiques et culturelles au croisement de l'art et de l'apiculture.

Le Parti Poétique se lance dans une nouvelle aventure et va quitter son QG de Zone Sensible pour s'installer sur les fermes de René Kersanté avenue de Stalingrad à Saint- Denis et ainsi reformuler un projet ambitieux d'agriculture urbaine d'exploration des possibles entre Nature, Culture et Nourriture.

un paysage emblématique de l'agriculture urbaine 

 la ferme de René Kersanté

les futurs bureaux du Parti Poétique 
L'agriculture urbaine est un enjeu du territoire de Plaine Commune, un territoire beaucoup plus vert qu'on ne l'imagine, avec une tradition maraichère qui tend à disparaitre sous la poussée du foncier mais à laquelle résistent les habitants qui aspirent très fortement à retrouver un lien avec la nature, à se réapproprier des espaces verts ; et cela au moment où la société s'interroge sur la pertinence de modèles d'agriculture intensive, sur les besoins de production en circuit court grâce à des connexions producteurs/consommateur dans lesquels les deux parties sont gagnantes tant par la qualité des produits achetés, des prix raisonnables qui rémunèrent mieux le travail du producteur.

Une ferme, c'est un poumon vert dans le quartier urbanisé

les habitants ne sont pas loin du lieu de production : une chance pour ce territoire.
La ville de Saint- Denis a posé depuis longtemps un acte fort en protégeant les quatre hectares et demi de cultures maraichères de René Kersanté en se portant acquéreurs des terrains. Une chance pour ce territoire et ses habitants qui va pouvoir y mettre en oeuvre un projet ambitieux d'agriculture urbaine.
Le projet de ferme urbaine du Parti Poétique associé à la ferme de Gally( ferme de Gally)  a été retenu par la ville et rassemble de nombreux partenaires :
- Il s'articule autour du projet d'Académie de cuisine avec le célèbre chef Alain Ducasse.
- Un chercheur épigénéticien , Christophe Lavelle et un artiste y seront associés autour d'une recherche ayant pour thème l'énergie et le feu.
- La ferme de Gally disposera de deux hectares et demi et le Parti Poétique d'un hectare et demi cultivé en permaculture sous la houlette du chef de culture agronome, Christopher Badburn .
- La ferme du Bec Hellouin apportera ses conseils de gestion de la parcelle permacole. C'est un gage de réussite. le site de la ferme du Bec Hellouin
- Des chercheurs du laboratoire du CNRS le LADYSS avec Nathalie Blanc travailleront autour de "Table et territoire" pour créer une oasis de biodiversité agronomiqueLes plantes qui n'ont pas fait le même voyage que les hommes qui habitent ce territoire y seront mises en culture après un travail déjà commencé auprès des habitants du quartier de recueil des recettes remémorées.site du LADYSS)

Une serre de 300 m2 va être installée où certaines plantes venues de loin trouveront de quoi s'y épanouir.
Les ruches seront toujours très présentes et un petit coin tranquille a été défriché pour les accueillir.

le petit jardin secret qui accueillera les ruches 
Un partenariat avec le GRETA horticulture du lycée Suger permettra d'y associer des élèves et de les former à la dimension permacole.

L'année 2017 est une année un peu particulière puisque les partenaires n'ont pu s'installer qu'à partir du mois de Mars, mais pas question de perdre une année !
Le design du terrain en permaculture permet d'accueillir des visiteurs à terme avec les larges allées engazonnées et des cultures de plantes aromatiques y ont trouvé tout de suite leur place.
Menthe , basilic, fenouil, thym, ne sont pas là par hasard puisqu'elles s'inscrivent dans un partenariat encore secret avec un grand "nez" d'une célèbre maison , mais chut ....
petite visite guidée par Olivier Darné des parcelles d'aromatiques 

La menthe

Le fenouil

Le thym
La production 2017 sera offerte aux habitants mais en 2018 une production sera vendue sur le site deux fois par semaine sous forme d'AMAP.

Un parcours d'oeuvres sera proposé sur le site et une marque sera créée elles s'appellera "MIEUX" ! (Vous devinez pourquoi) en lien avec Plaine de saveurs, incubateur culinaire du territoire.(site de Plaine de saveur)

C'est donc un très beau projet qui commence sur le territoire de Plaine Commune, il sera emblématique de la question de l'agriculture urbaine, un enjeu majeur pour les habitants et l'organisation future de ce territoire.



Le Parti Poétique s'installe sur la ferme et les terres de René Kersanté à St-Denis

Tout le monde connait le Parti Poétique, le collectif d'artistes rassemblés autour d'Olivier Darné précurseur de l'apiculture urbaine producteur du fameux miel béton, mais aussi d'une réflexion et d'actions pédagogiques et culturelles au croisement de l'art et de l'apiculture.

Le Parti Poétique se lance dans une nouvelle aventure et va quitter son QG de Zone Sensible pour s'installer sur les fermes de René Kersanté avenue de Stalingrad à Saint- Denis et ainsi reformuler un projet ambitieux d'agriculture urbaine d'exploration des possibles entre Nature, Culture et Nourriture.

un paysage emblématique de l'agriculture urbaine 

 la ferme de René Kersanté

les futurs bureaux du Parti Poétique 
L'agriculture urbaine est un enjeu du territoire de Plaine Commune, un territoire beaucoup plus vert qu'on ne l'imagine, avec une tradition maraichère qui tend à disparaitre sous la poussée du foncier mais à laquelle résistent les habitants qui aspirent très fortement à retrouver un lien avec la nature, à se réapproprier des espaces verts ; et cela au moment où la société s'interroge sur la pertinence de modèles d'agriculture intensive, sur les besoins de production en circuit court grâce à des connexions producteurs/consommateur dans lesquels les deux parties sont gagnantes tant par la qualité des produits achetés, des prix raisonnables qui rémunèrent mieux le travail du producteur.

Une ferme, c'est un poumon vert dans le quartier urbanisé

les habitants ne sont pas loin du lieu de production : une chance pour ce territoire.
La ville de Saint- Denis a posé depuis longtemps un acte fort en protégeant les quatre hectares et demi de cultures maraichères de René Kersanté en se portant acquéreurs des terrains. Une chance pour ce territoire et ses habitants qui va pouvoir y mettre en oeuvre un projet ambitieux d'agriculture urbaine.
Le projet de ferme urbaine du Parti Poétique associé à la ferme de Gally( ferme de Gally)  a été retenu par la ville et rassemble de nombreux partenaires :
- Il s'articule autour du projet d'Académie de cuisine avec le célèbre chef Alain Ducasse.
- Un chercheur épigénéticien , Christophe Lavelle et un artiste y seront associés autour d'une recherche ayant pour thème l'énergie et le feu.
- La ferme de Gally disposera de deux hectares et demi et le Parti Poétique d'un hectare et demi cultivé en permaculture sous la houlette du chef de culture agronome, Christopher Badburn .
- La ferme du Bec Hellouin apportera ses conseils de gestion de la parcelle permacole. C'est un gage de réussite. le site de la ferme du Bec Hellouin
- Des chercheurs du laboratoire du CNRS le LADYSS avec Nathalie Blanc travailleront autour de "Table et territoire" pour créer une oasis de biodiversité agronomique. Les plantes qui n'ont pas fait le même voyage que les hommes qui habitent ce territoire y seront mises en culture après un travail déjà commencé auprès des habitants du quartier de recueil des recettes remémorées.site du LADYSS)

Une serre de 300 m2 va être installée où certaines plantes venues de loin trouveront de quoi s'y épanouir.
Les ruches seront toujours très présentes et un petit coin tranquille a été défriché pour les accueillir.

le petit jardin secret qui accueillera les ruches 
Un partenariat avec le GRETA horticulture du lycée Suger permettra d'y associer des élèves et de les former à la dimension permacole.

L'année 2017 est une année un peu particulière puisque les partenaires n'ont pu s'installer qu'à partir du mois de Mars, mais pas question de perdre une année !
Le design du terrain en permaculture permet d'accueillir des visiteurs à terme avec les larges allées engazonnées et des cultures de plantes aromatiques y ont trouvé tout de suite leur place.
Menthe , basilic, fenouil, thym, ne sont pas là par hasard puisqu'elles s'inscrivent dans un partenariat encore secret avec un grand "nez" d'une célèbre maison , mais chut ....
petite visite guidée par Olivier Darné des parcelles d'aromatiques 

La menthe

Le fenouil

Le thym
La production 2017 sera offerte aux habitants mais en 2018 une production sera vendue sur le site deux fois par semaine sous forme d'AMAP.

Un parcours d'oeuvres sera proposé sur le site et une marque sera créée elles s'appellera "MIEUX" ! (Vous devinez pourquoi) en lien avec Plaine de saveurs, incubateur culinaire du territoire.(site de Plaine de saveur)

C'est donc un très beau projet qui commence sur le territoire de Plaine Commune, il sera emblématique de la question de l'agriculture urbaine, un enjeu majeur pour les habitants et l'organisation future de ce territoire.




mercredi 31 mai 2017

Dépolluer la terre et les idées


La compagnie de théâtre  "Quelle Histoire " avec Pauline Christophe a repris le flambeau transmis par Marc Algeyer auprès des élèves de la CLIS de Julien Luneau à l'école A.France de La Courneuve.

Pour répondre au thème de la dépollution proposé par Julien Luneau, Pauline a choisi le texte emblématique de Paul Eluard " Liberté" ... semer la liberté est très efficace pour dépolluer les idées ...
Rappelons nous que Paul Eluard s'appelait de son vrai nom Paul Grindel né à Saint-Denis...

Chaque séance se compose d'exercices corporels pour libérer les corps puis d'un travail sur la mise en voix et en corps du texte 

L'exercice dit de " personne à personne " travaille sur le levée de l'inhibition des corps qui apprennent ainsi à s'apprivoiser . Le meneur de jeu nomme deux parties du corps qui doivent se toucher deux à deux jusqu'à ce que les positions ne soient plus tenables , alors la formule magique 
"personne à personne" libère les duos formés . Le rire aide à cet apprivoisement du corps de l'autre .




Je visualise et énonce mes déplacements sur scène 
Chaque enfant est responsable d'un morceau du poème et doit, sans bouger, visualiser et formuler les mouvements qui accompagnent le texte 
" je suis assise en train d'écrire " .... je suis énervé et je jette les feuilles" 


On répète les déplacements liés à chaque morceau de texte 




La séance se termine par une recherche de mise en scène de la fin du poème 
"sur mon chien gourmand " 
"sur ses oreilles dressées" 
"sur sa patte maladroite"
" sur toutes chairs accordées" 




J'écris ton nom LIBERTE  !


Les enfants créeront un décor végétal et joueront le spectacle dans la sente derrière l'école le 29 juin à18h .

lundi 22 mai 2017

Les semis libérés du jardin du ver Galant à Villetaneuse

Une belle après midi de partage de graines et de semis au jardin du Ver Galant


Beaucoup de soleil, de belles giboulées aussi  qui n'ont en rien entamé le plaisir de partager des graines et des semis au jardin du Ver Galant .


Les enfants trient les graines de différentes sortes de maïs 




Pendant ce temps là un petit curieux soulève en douce le papier pour voir ce qui se cache dessous : un gâteau ! 



Les adultes, pas toujours jardiniers expérimentés, se renseignent sur les graines et les façons de les faire pousser.


La serre est pleine de semis et ... pleine de monde pendant les giboulées .




Des collègues d'autres jardins apportent des végétaux en échange  ; Lucie et Anne Marie du jardin de la MAM Orge'mômes arrivent avec un très joli figuier,  de la saponaire ou "herbe à savon", de la nigelle de Damas ( plante mellifère) et des framboisiers. 



Les belles fleurs bleues sont des Phacélies, non contentes d'embellir le jardin, elles sont un engrais vert à croissance très rapide (1 mois et demi) à mettre en automne et au printemps sous forme de broyat dans les cultures .



vendredi 19 mai 2017

Les poules de la Butte Pinson vont être totémisées


Rêve ma poule ! 

Grâce à l'artiste plasticien Gaby Gimenez,  les 12 poules des jardins partagés de la Butte Pinson ( le coq a mystérieusement disparu  ) vont voir pousser au milieu de leur grand poulailler : un totem et un arbre à poule fabriqués avec des matériaux de récupération ( arbres morts, objets récupérés au centre Emmaüs de Cergy, coquillages...) qui leur servira de perchoir . Elle retrouveront ainsi leur nature : celle d'oiseaux qui savent voler ! 


Monique Leroux présidente de l'association Les poules de la Butte 
les poules disposent d'un poulailler 4 étoiles 

Gaby Gimenez aime ainsi affirmer avec humour sa culture Tsigane - vous savez, les soi-disant "voleurs de poules " ... 
Il est aussi en résidence au collège Gustave Courbet de Pierrefitte et en lien avec le jardin des gâteaux à qui il propose  un "Poule Erasmus "- des échanges de poules entre les deux jardins!  

Ce projet artistique est une réponse inventive à une contrainte législative puisque la Région Ile de France impose aux poulaillers en plein air de tendre un filet de protection au dessus des poules pour éviter les possibles contamination de la grippe aviaire par des oiseaux  de passage . 
L'arbre à poules et le Totem serviront de mats pour haubaner le filet de protection. 
Une inauguration est prévue au mois d'Octobre ou Novembre.

mercredi 17 mai 2017

A l'école Joséphine Baker l'art et la nature s'ensemencent


La classe Grande section  de Marion Bouanich est une pépinière !
Une pépinière pleine d'enfants passionnés et actifs.



Côté art :  Ils font des percussions corporelles  avec Azraël Tomé et avec lui,  écoutent  la musique de Philippe Glass " channel and wind" . Ce fut le point départ de l'histoire qu'ils écrivent, celle d'arbre qui veut voyager...Cette histoire sera mise en scène et jouer à la fin de l'année au centre culturel jean Houdremont le 14 juin.




Ils visitent des musées et essayent de traduire le mouvement observé dans les sculptures de Bourdelle par le dessin et la sculpture . Ils dansent avec Sandrine Chapuis et inventent la chorégraphie de leur histoire d'arbre voyageur.



Ils inventent et illustrent la suite de l'histoire " C'est pas ma faute" de Christian Voltz . L'occasion de se servir , la manière de Christian Voltz, de végétaux ramasser lors de promenade.





Côté nature : Ils observent les élevages de phasmes et de verre de farine.



Ils trient soigneusement les graines du jardin à resemer.



Ils jardinent. Les bulbes plantés en hiver ont poussé en formant un soleil au printemps.
Et maintenant  il est temps de replanter les semis faits en classe et les graines triées : tomates , salades, fraises, radis , haricots, oeillets d'inde ...