mardi 11 avril 2017

Visite ensoleillée du jardin partagé de l'impasse Haguette


Le jardin Haguette accueille le visiteur avec une fresque réalisée par des graffeurs de St-Denis , c'est fort et joyeux ... comme l'équipe du jardin.

Il y a encore beaucoup de travail pour faire un jardin partagé de cet espace récupéré par les habitants
du quartier sur un "délaissé" temporaire  (un futur immeuble devra prendre la place du jardin à moyen terme et les habitants se posent déjà la question préoccupante de la pérennité de leur travail) .
Le passage Haguette a longtemps été un lieu dont les usages posaient problème. L'ouverture du jardin a rendu ce passage aux habitants a permis de lutter contre la présence des dealers et a fait reculer les incivilités graves .
Le jardin Haguette, comme beaucoup de jardins urbain, remplit plusieurs fonctions et celle de mieux vivre ensemble, n'est pas des moindres .






Les jardiniers ont pris le parti de construire des bacs en palette pour les cultures vivrières (le marché de St Denis est tout proche et en fournit beaucoup) car la terre est pauvre, très dure et sans doute polluée .
`




Et ça commence à pousser ! 


Les fleurs, elles sont plantées en pleine terre 


Le jardin est un espace de convivialité où les habitants du quartier se retrouvent pour bavarder, planter, construire mais aussi pique-niquer ensemble. 


Un espace pédagogique réservé aux enfants est en cours d'élaboration , des contacts sont pris avec les écoles du quartier .
Pour le moment un énorme tas de sable occupe cet espace déjà délimité par des pierres récupérées sur le site. Il  sera prêt à la rentrée de septembre .


Bienvenue à ce nouveau jardin et aux jardiniers dans le dispositif Imaginaire et Jardin ! 

Un guide gratuit pour permaculteurs débutants



Pour vous qui débutez ou qui voulez réviser ou passer l'info à d'autres jardiniers, voici un petit guide gratuit pour permaculteurs débutants ( trouvé sur Facebook) 

lien pour télécharger le guide



lundi 27 mars 2017

Le très beau témoignage de Massil, collégien du Jardin des gâteaux à Pierrefitte

Oui, le jardin espace où l'on peut rêver, partager, comprendre, observer sont essentiels à la vie d'un collégien et à sa réussite !


Massil, c'est son prénom , a participé pendant plusieurs années à la vie du Jardin des gâteaux du collège Gustave Courbet .
Avant de le quitter il a tenu a envoyer ce témoignage aux professeurs qui ont animés ce jardin ou ont fait le lien entre leur enseignement et la vie du jardin .
Ecoutons le :
« C'est avec beaucoup de nostalgie que je vous écris ce mot .
 Aujourd'hui c'était le jour de mon conseil de classe , j'ai pu avoir être accepté en filiale scientifique comme je le voulais et la première chose qui m'est venue à l'esprit est d'aller fêter ça au jardin ! Mais malheureusement quelques stations de métro nous sépare.. 
Alors je suis partie sur ce fameux blog ! Et là je ne peux pas vous cacher que j'ai pleuré durant de nombreuses minutes, rassurez vous pas de tristesse mais plutôt de ce goût amer mais qui fait du bien qui est la nostalgie.
 Cela m'a fait prendre du recul et m'a fait prendre conscience de l'immense chance que j'ai eu de pouvoir m'épanouir tout au long de ces quatre années de collège. Car pour moi ce jardin était comme un deuxième chez moi et les jardiniers comme une deuxième famille. 
D'ailleurs je pense que si je n'avais pas eu la chance d'intégrer le jardin je ne serais pas celui que vous connaissez aujourd'hui. A tout jamais je me souviendrais du jour de ma rentrée de sixième ou j'ai intégré une classe où je ne connaissais personne et où je me suis mis à pleuré toute les larmes de mon corps jusqu'au moment où on m'annonça que je changeais de classe et la ce fut la rencontre d'une personne qui marquera à jamais ma vie du nom de Mme Guilbert .
 Chaque conseil , chaque parole me suivent tout les jours que ce soit à l'école ou dans ma vie et je ne saurai jamais vous remercier à égale valeur de ce que vous avez pu me donner. 
Puis dans cette même année j'ai rencontré ce grand homme qui est Mr Vall et qui lui aussi me marqua à vie, m'a aidé à grandir tout au long du collège mais aussi à m'affirmer et tellement d'autre chose que je ne saurai les citer.
 Puis l'aventure commença j'étais en 6 ème6 la classe SVT ! Je découvris le "jardin des gâteaux" , qui m'a vu grandir tout au long de ces années, qui m'a appris et tant donné. 
Enfin en troisième et dernière année de collège je fis la rencontre de Mme Vronsky qui fut ma prof de techno mais aussi ma professeur de jardin et avec qui j'ai passé une magnifique dernière année. 

Je pourrais écrire pendant des mois pour vous remercier de ce que vous m'avez apporté, vous, professeurs de la vie ! Mais il faut savoir être raisonnable alors je me permets de penser à vous du plus profond de mon cœur en espérant que vous pourrez tous lire mon petit message. J'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de l'orthographe car ce n'est pas simple d'écrire autant sur un téléphone. 
De votre élève Massil 

Voilà de quoi contredire tous ceux qui doutent que les jardins ne sont que des temps récréatifs, et redonner énergie et détermination à ceux qui les défendent et qui parfois sont un peu fatigués de batailler pour faire entendre cette évidence !
Et pour en savoir plus sur ce formidable Jardin des Gâteaux qui , aux dernières nouvelles est sauvé et pourra fonctionner pendant la durée des travaux  :  blog du Jardin des gâteaux

samedi 25 mars 2017

A écouter sur France culture : J'ai mis un jardin dans mon école

Une passionnante émission de " Rue des écoles " sur le potager du collège Mendes France dans le 20ème arrondissement de Paris 
(merci à Laurent Vall de nous l'avoir signalée - ça sert à cela le réseau ! )

https://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/jai-mis-un-jardin-dans-mon-ecole


Les paroles des élèves et des enseignants disent une fois de plus qu'un jardin dans une école ou un collège ne sont pas une activité de loisirs quand on a fini son travail mais une activité essentielle qui donnent sens aux apprentissages, développent des compétences humaines( s'écouter, être créatifs, coopérer, travailler en équipe autour d'un projet commun), révèlent des élèves à eux mêmes, révèlent des compétences et changent le regard des enseignants, aident les plus fragiles à se remobiliser, et, est un espace de plaisir et de liberté où chacun apprend dans une liberté de mouvement, de liberté salutaire.

 Une interview très intéressante de Vincent Piveteau directeur de l'Ecole  Nationale Supérieur du paysage de Versailles  ( ENSP ) fait suite à ce reportage

mercredi 8 février 2017

Ouf ! Le verger du jardin des gâteaux est sauvé .


Très bonne nouvelle ! Le verger du jardin des gâteaux, menacé par les travaux de reconstruction du collège Courbet, est sauvé ! 

Et cela grâce à la mobilisation et l'obstination de tous :  Enseignants, élèves, élus, amis du jardin comme Marie Monique Robin, Imaginaire et Jardin et les jardiniers de l' UT qui sont partenaires du jardin .
Laurent Vall, le professeur qui fait vivre ce jardin depuis de nombreuses années, a reçu l'engagement oral de Mme la Principale, que le verger ne serait pas touché par les travaux et que les activités du jardin, toutes rapatriées dans cette partie,  resteraient accessibles pendant le temps des travaux.

Ce verger- potager  est un lieu d'apprentissage scientifique et artistique, d'éducation à l'environnement, d'interdisciplinarité mais aussi un lieu de convivialité, d'apaisement, de respiration, de rêverie donc un lieu essentiel pour tous





Au fil des années, les élèves qui s'inscrivent au club jardin sont de plus en plus nombreux, signe de son utilité dans la vie scolaire du collège.

Tous ont participé au sauvetage des outils, cabane, plantes qui se trouvaient dans le potager pour les rapatrier dans le verger .
Les ruches installées par le Conseil Général resteront aussi en place .

Il reste à sécuriser le verger pour le rendre facilement accessible.
Pour le moment c'est un peu le bazar mais cela ne va pas durer ...




jeudi 5 janvier 2017

Rappel : appel à projet Imaginaire et Jardin 2017 ... et autres informations

Attention ! 

Date butoir pour remplir l'appel à projet 2017: 16 Janvier 

Vous pouvez envoyer une version papier mais vous pouvez aussi remplir votre dossier en ligne en vous connectant sur le site de Plaine Commune 

Autres dates 

C'était pour hier et c'est maintenant très urgent !  envoyer votre texte et visuels  pour la brochure 2016.
Alors si vous ne l'avez pas encore fait merci de l'envoyer cette semaine à: aline.matray@gmail.com 

Informations diverses

Raphaël Bouton, directeur de l'UT des jardiniers de St Ouen, nous propose de découvrir le spectacle Les plantes ont la parole joué dans les serres du Grand Parc. 



Deux spécialistes en psycho-botanique sont surpris par le public en pleine fouille. Ils viennent de tomber sur un gisement de documents rares restituant les mots de plantes, de fruits et de légumes…Ils vont se faire une joie de partager leurs découvertes avec les promeneurs-spectateurs. Dans une serre, un jardin public, un potager partagé, un bois… les deux acteurs entraineront le public dans une lecture-spectacle composée de textes tirés de « Fantaisies bucoliques » et « Fantaisies potagères » (ouvrages collectifs/ Collection Quatre vents) écrits par des auteurs contemporains, qui donnent avec humour et poésie la parole à un hêtre, une tomate, un chardon et bien d’autres…

Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez demander le dossier complet :aline.matray@gmail.com


mercredi 14 décembre 2016

Appel à projet Chevilly Larue : Requalification du mur de clôture de la coulée verte par un projet de Street-art à vocation pédagogique


Cet appel à projet de requalification du mur de clôture de la coulée verte sur le territoire de de la ville de Chevilly Larue peut intéresser des artistes de votre connaissance.
Merci de le faire connaitre
Pour toute question relative à l’appel à projet, merci de contacter : Marine Tenoux, Direction du Développement Durable au 01.45.60.19.66 ou par mail mtenoux@ville-chevilly-larue.fr.


mardi 13 décembre 2016

Actlab Gardening and philosophy


Le Festiphilo traduit en anglais par Bellastock  sur le site d'un projet Européen 



Simon Jacquemin, architecte de l'association Bellastock, a traduit en anglais l'article que nous avons publié sur le blog afin que celui figure sur le site du projet européen dont Actlab est partenaire et sur lequel l'évènement avait été annoncé :

lundi 5 décembre 2016

L' appel à projet Imaginaire et Jardin 2017 est en ligne

L'appel à projet Imaginaire et jardin 2017 est en ligne ! 

Si vous souhaitez candidater pour l'appel à Projet 2017 vous devez aller sur le site de Plaine commune en cliquant sur le lien suivant : appel à projet Imaginaire et Jardin 2017 et remplir votre dossier en ligne 

Attention ! la date limite pour y répondre est le 17 janvier 



mercredi 30 novembre 2016

Festiphilo sur le site de Bellastock à l‘Ile St Denis

 La  philo et le  jardin : une rencontre fertile  

Un magnifique soleil d’hiver, des participants nombreux venus de divers horizons, des élus présents, des enfants, un philosophe partisan de la « philosophie positive », celle qui accompagne les mouvements créatifs d’une société en mouvement, des membres de l'association Bellastock et l'équipe d'Imaginaire et Jardin, un pique nique partagé, tout était réuni pour faire de cet évènement un moment de partage chaleureux.







Julie Benoit et Marie Pire ont accompagné une visite du site de Bellastock, Jean Jacques Sarfati a fait le lien entre les notions abordées pour y introduire une réflexion philosophique
Le premier travail de Bellastock a été de recréer du sol vivant sur un sol inerte, celui des anciens entrepôts du Printemps. Marie Pire nous a démontré qu’il était possible de re-créer un humus fertile avec du BRF
( broyat d’élagage d’arbres récupéré auprès des élagueurs de la ville et répandu sur le site) .



Jean Jacques Sarfati nous a alors invités à approfondir la notion d’humus et à l’élargir à deux autres notions dérivées de la même éthymologie : humilité et humiliation.


L’humilité porteuse de rapports fertiles dans une société ouverte, apaisée et dynamique où la parole et l’action sont accueillies, partagées, confrontées, questionnées.
L’humiliation fondant trop souvent les rapports sociaux et les institutions. Elle est porteuse de fermeture d’une société qui sait qu’elle ne répond plus aux enjeux de la société de demain et mais qui empêche la parole ou l’action de ceux qui la questionnent.


S’en est suivi un débat sur la manière de vivre ces humiliations qui prennent différentes formes, notamment le choix entre la solitude dans la certitude d’avoir raison et le dynamisme porteur de changement dans l’action collective.
`
La métaphore de la récolte et du foisonnement des plantes qui ont poussé dans les jardins en lasagne créés sur le site, opposée aux plantes maigrichonnes qui survivent  malgré tout et se débrouillent seules sur les parties encore arides du site nous ont permis une belle discussion : Que préférons nous ? Où nous situons nous ? Le débat est resté ouvert.


  



L’envie de se réchauffer nous a tous ramenés dans le très beau lieu construit en matériaux de récupération par les architectes de Bellastock où la discussion philo s’est poursuivie autour des grands axes des missions de Bellastock  présentés par Julie Benoit






Une belle occasion aussi de découvrir l’exposition de photo des enfants  de CE1 de la classe de Maelys Roger à l’école Jean Lurçat réalisées dans le cadre du projet «  Petit jardin, grand univers » inscrit dans le dispositif  Imaginaire et Jardin et accompagné par la paysagiste Marie Pire, le photographe Henri Taïb et l’artiste plasticienne Soledad Garcia. (Nous vous parlerons dans un prochain article de ce très beau projet.)







Encore merci à tous ceux et celles qui se sont mobilisés pour faire de ce RDV un moment revigorant et à très bientôt pour le renouveler. Promis, nous n'attendrons pas trois ans pour nous donner RDV une nouvelle fois !